dimanche 3 octobre 2010

[Dragon Age] Session 3 (2)

Le groupe avait laissé derrière lui la cabane vieille de plusieurs dizaines d'années maladroitement retapée par les membres du cultes des Gardiens des Loups. es aventuriers pensaient revenir plus tard et récupérer les deux lourdes tentes de cuir imperméables.Sur le chemin du retour vers Malgranne, Phalos, l'elfe des cités suivait pas à pas Eshara, lui posant des questions dont la naïveté rendant l'elfe dalate hilare.
 
 Elfe dalate
- Tu sembles ignorer tout de notre peuple. Je vais faire ton éducation dit la jeune elfe avec un clin d'œil. Les elfes de Thedas sont mortels mais les légendes elfes racontent que dans un lointain passé nous étions immortels vivant en harmonie avec le monde et la nature au sein de notre royaume, Elvhenan. Puis nous avons rencontré les shemlen (humains) venant de l'Empire Tevintide. Nous avons changé en nous accouplant avec les hommes : seuls des enfants humains naissaient et notre corps à du s'adapter à l'espérance de vie très brève de nos enfants. Nous avons du vieillir et mourir. Nous sommes alors isolé du monde ce qui a été compris comme de l'hostilité. L'Empire nous a envahit et nous sommes devenu des esclaves.

Eshara repris son souffle, son esprit était loin dans le passé. Elle parla alors de la Prophétesse Andrasté en guerre contres les tevintides et qui promit de libérer les elfes de l'esclavage. Les elfes se virent octroyés les Vallons (dales) où ils commencèrent à restaurer leur ancienne culture, à adorer leurs Dieux. Mais quand le Chant de la Lumière et la religion du Créateur se répandit dans toutes les nations, les humains ordonnèrent aux elfes de se convertirent. La Chantrie mena la Marche Exaltée contre les elfes qui durent fuirent les Vallons. Ceci devinrent des nomades, les Dalates qui continuent à vénérer les anciens Dieux et tentent de vivre dans la continuité des traditions ancestrales de Elvhenan. Certains elfes acceptèrent de se convertir à la religion du Créateur et allant vivre principalement dans les bascloîtres (alienages) des villes ou travaillant comme serviteurs.

Elfe des bascloîtres

Phalos connaissait bien cette vie de misère que proposait les grandes villes comme Denerim ou Val Royeaux : des murs si hauts qu'ils occultent la lumière. Parfois certaines familles s'en sortent et achètent une petite maison sur les quais. Parfois même il arrive que les rôdeurs ne la brule pas. Parfois. Le jeune elfe des cités s'éloigna pensif. Eshara sourit avec tendresse. Elle comprenait le désarroi de Phalos.

Arcill, le musculeux guerrier des montagnes en profita pour se rapprocher de la jeune elfe. Il était fasciné par le côté sauvage de la jeune femme dont la vie de nomade semblait plus proche de lui que celle sédentaires des autres.
- On dit dans mon village que les tiens vivent dans des maisons qui bougent. C'est vrai ? 
Eshara éclata à nouveau de rire.
 
 
Effectivement, nous parcourons Thedas en voyageant dans des wagons couverts que nous appelons des aravels. Nous utilisons de grandes voiles triangulaires au sommet des wagons et des dispositifs de gouverne à l'arrière. Comme tu peux le voir sur mon collier clanique nous savons travailler l'ironbark une substance unique, résistante et plus légère que l'acier, utilisé pour fabriquer nos armes et de certains autres objets.

Aravel

Nous évitons les humains mais parfois nous acceptons de faire du commerce avec eux. La plupart du temps nos rencontres avec les humains se passent sans trop de violence. Nous ne sommes pas réellement unis, certains clans commercent plus que d'autres avec les humains, dans ce cas ils établissement un campement sédentaire. D'autres sont rentrés en résistance sont devenus des bandits ou mènent une guérilla. 


Phalos s'était rapproché et tendait une oreille attentive.
- Avant que tu me poses la question, mon clan est comment dire, neutre, un peu entre les deux extrêmes. Les clans se rencontrent rarement mais tous les dix ou vingt ans, tous les clans se réunissent et les Gardiens, les anciens et chefs de clan, échangent et partagent leurs connaissances. 

Eshara semblait en verve.
- Nous vivons selon le code de conduite du Vir Tanadahl (la Voie des Trois Arbres ). Ce code comprend le Vir Assan (la Voie de la Flêche) : voler en ligne droite et ne pas hésiter, le Vir Bor'Assan (la Voie de l'Arc) : Plier mais ne pas rompre et le Vir Adahlen (la Voie de Forêt) : Ensemble nous sommes plus fort que seul.
L'elfe fit une pause et donna une claque vigoureuse à Arcill et Phalos. 
- C'est quoi cette fumée qui vient de votre village ?

2 commentaires:

good-old-games a dit…

Superbe post, merci !

The Raskal a dit…

Je te remercie pour tes encouragements.