mardi 1 février 2011

[Dragon Age] Intersession 6/7 (1)

Arcill, installé près du feu de camp, parcourut le groupe du regard. Les flammes faisaient un jeu d’ombres et de lumières sur le visage de ses compagnons, anormalement silencieux. Les derniers évènements avaient de quoi laisser songeur :  le nouveau bann Trumhall, celui-là même qui les avait engagés, était à l’origine des exactions commises par les brigands.

 A observer le regard fiévreux du mage Rylan, les yeux plissés et rusés du nain Roshek et le visage indéchiffrable de l’elfe Falos, il était clair que tous pensaient à la même chose « comment gérer cette nouvelle situation ? ».

L’alvar remit dans son étui sa vieille amie, objet de toutes ses attentions,  sa hache de guerre qui lui avait permis de survivre jusqu’à prédragon age,sent ... ce qui n’était pas si mal quand il repensait aux évènements passés.

Arcill dit alors ceci :

Chez les Alvars, une situation pareille peut être traitée de 2 manières :
Une mise en accusation officielle devant le clan, soumise au jugement du conseil des anciens. Si le personnage est important dans le clan, les chances d’aboutir deviennent limitées, surtout si les preuves sont minces. Si l’accusateur n’arrive pas à convaincre le clan du bien-fondé de ses accusations, il est banni. Si les preuves sont conséquentes et que la personne accusée dispose d’un grand pouvoir et d’une grande influence, il arrive aussi que ces preuves disparaissent …ou que l’accusateur ait un accident.

L’autre manière ne peut être mise en œuvre que si l’accusé est un guerrier Alvar, quel que soit son rang. L’accusateur lance un défi devant témoins. L’affront est ensuite lavé dans le sang. Le sort des armes et les dieux décident qui mérite de vivre. Le survivant a non seulement prouvé son bon droit mais récupère aussi les biens du vaincu à moins qu’un membre de la famille du mort ne le défie à son tour. Cette méthode me conviendrait parfaitement mais je ne pense pas qu’elle convienne dans votre monde « civilisé ».

Alors, 2 options me viennent à l’esprit :
Ignorer purement et simplement ce qui s’est passé car il s’agit de notre employeur.
Informer Krole de ce que nous avons découvert et obtenir de lui un nouveau contrat afin de punir Trumhall.

Par contre, prévenir les autorités, qui d’abord ?, me semble assez dangereux car l’on ne sait pas qui d’autre est impliqué.

Arcill, étonné d’avoir parlé aussi longtemps…et de ne pas avoir été interrompu,  écouta avec attention les arguments de ses compagnons.

Texte d'ALM

Aucun commentaire: