dimanche 23 janvier 2011

[Dragon Age] Session 6 (21/01/2011)

Arcill regardait le camp des bandits avec une fierté qu'il n'avait pas éprouvé depuis longtemps. Le petit groupe s'était montré solidaire et tous avaient suivi le plan initial et malgré ou grâce à l'apparition inattendue du mabari de bann Trumhall, ils avaient triomphé des brigands et de leur (pas si) terrible chef, Waldric Main-Sanglante. L'alvar regarda avec attention le mage qui leur avait fait part de son rêve intrigant; l'humain était complexe mais on pouvait compter sur lui.

La journée avait pourtant mal commencé. Le prisonnier les avaient mené dans une embuscade qui ne leur était pas particulièrement destinée. Des archers bien cachés avaient tiré sur eux depuis le haut d'une falaise, tandis qu'un autre groupe devaient les charger de front. Malheureusement pour les brigands, le mage avait distingué un mouvement anormal et le groupe de personnages ne s'étaient pas avancé suffisamment dans le défilé pour que l'embuscade soit à son maximum d'efficacité. Une échec pour les bandits d'autant plus que la magie de Rylan les avaient fait choir de la crête où ils avaient pris position. Au final à part deux nouveaux prisonniers, les autres étaient morts ou en fuite. Le bandit qui les avaient emmené dans le défilé n'avait pas supporté le gout de la hache de l'alvar.

Après avoir repris la route, le groupe arrive dans ce qui reste du camp des bucherons après avoir été accueilli par 2 cadavres pendus à un chêne et 1 homme crucifié. Tout le monde est mort et tout est brulé. Le mage décidément fin observateur, remarque la trace de plusieurs chevaux qui ont été emmené dans la forêt. En remontant la trace, le groupe tombe sur un ruisseau qui les amène au campement des bandits, une cuvette bien protégée au vu et au sus de tout le monde.

Après avoir passé le temps nécessaire à observer les us et coutumes des bandits (jouer aux dés, monter la garde en dormant, râler lorsqu'il faut aller patrouiller, jouer aux dés, s'occuper le moins possible de la dizaine de chevaux parqués dans un enclos, jouer aux dés), les personnages ont mis au point un plan simple mais efficace. Le mage provoque la peur chez les chevaux, l'elfe et le nain tirent sur Waldric qui passe son temps à fumer la pipe et à écrire laborieusement sur une table en plein air tandis que l'alvar fonce tuer les hommes dormant dans les tentes. Le plan se déroulait bien jusqu'à ce qu'un énorme mastiff égorge Waldric, renverse les documents et les abiment dans le sang du chef.

Au final, les bandits sont morts à l'instar de Waldric, ou en fuite ou même capturés. Le groupe a réussi à récupérer 7 chevaux et 3 bandits sont prisonniers (l'un des précédents est mort et l'autre a été libéré). En fouillant le camp et le coffre de Waldric, le groupe met la main sur 300 pièces d'argent et sur des objets divers  de faibles valeurs (bijoux, petits objets en argent)  valant environ 50 pièces d'argent. D'autres objets d'une valeur plus importante se trouvaient dans le coffre comme des perles, un anneau avec armoiries, un chapeau délicat et fin, une dague avec joyaux, des bracelets en argent, un petit marteau de charpentier et une broche en argent. Le tout valant entre 300 et 400 pièces d'argent.  Le mage malgré avoir fini d'abimer une pile de manifestes déjà gâtées par le sang de Waldric, a réussi par identifier la broche comme appartenant à la femme de Liwis l'aubergiste grâce à un manifeste encore intact décrivant précisément quoi récupérer sur la femme (elle fut kidnappée et violée).
Mais le plus surprenant est le livre qui resté relativement intact : il décrit avec précisions les déprédations des bandits, le plan déployé depuis plus d'un an mais aussi la stratégie savamment mise en place pour faire peur à la populace. Tout cela sous l'instigation de Trumhall qui se révèle être le principal donneur d'ordres de Waldric. Ces derniers temps Waldric se demande ce qu'ils vont devenir maintenant qu'ils ont tout pillé et tué les seuls bucherons courageux qui avaient accepté de retourner dans la forêt.

Le mage a aussi remarqué que Waldric portait des bottes manufacturées par le Cercle de Magie sans se souvenir de leur caractéristique. Nul doute que cela lui reviendra.

Le lendemain matin, après avoir chargé sur les chevaux provisions et matériel divers récupérés dans le camp, le groupe a pris la direction du village de Logerswold avec 3 prisonniers, 7 chevaux chargés de marchandises, un petit trésor en pièces d'argent et en objets de valeur appartenant visiblement aux gens de la vallée, une paire de bottes et surtout des questions à poser. 

Sur le chemin, le groupe a largement débattu sur la stratégie à tenir, il va falloir jouer serré.

Aucun commentaire: