mardi 20 avril 2010

[Dragon Age] Les peuples

Humains
Les Féreldiens sont les descendants récemment civilisés d'une culture connue sous le nom Alamarri. Les Alamarri étaient un amalgame de tribus animistes dirigées par des seigneurs de guerre connu sous le nom Bans. Ils adoraient des divinités de la nature, notamment le loup, car ils croyaient que les dieux l'avait créé pour protéger et guider l'humanité à travers le monde. Au fil du temps et surtout en raison de la guerre, les Alamarri se sont divisées en 3 cultures distinctes.

Les Chasinds ont continué la migration vers le sud et habitent les marais et les forêts des terres sauvages Korcari. On connaît peu de choses sur ces sauvages. Aujourd'hui, ce sont des gens simples sont pacifiques qui vivent en petites tribus dirigées par des chamans. Ils prétendent avoir appris leur magie des Sorcières des Terres Sauvages qu'ils considèrent avec crainte. Le mythe d'une invasion de Férelden par ces sauvages a conduit les Féreldiens à les considérer avec suspicion et haine.

La scission entre Alvars et Alamarri date environ deux siècles. Les Alvars se révoltèrent et furent défait ce qui contrignit à émigrer vers les Dorsales de givre. Ce peuple de guerriers sanguinaires et puissants suit encore le culte des
dieux animaux et ont à ce jour une dent contre le Féreldiens. En hiver, les raids Alvars contre les villages sont rares mais brutaux et craints par les Féreldiens.
 Village Alvar

Les autres Alamarri sont devenus les Féreldiens.

Elfes
En Arlathan, les elfes étaient autrefois une race illustre quasiment immortelle. Les migrations proches des humains ont introduit la maladie et réduit leur durée de vie de manière significative. Peu de temps après, ils ont été envahis et réduits en esclavage par l'Empire Tevintide. Après la défaite de l'Empire, les elfes ont reçu une portion de terre appelée les Dales (à l'ouest des Dorsales de givre). Cependant, quand on a découvert que les elfes continuaient de vénérer leurs anciens dieux, la Chantrie (l'église du Créateur) a mené une Marche Exaltée contre eux. Certains elfes ont rejoint les humains et vivent maintenant dans les bascloîtres des villes humaines où ils y sont bouclés et traités comme des sous-personnes. Certains s'adonnent au crime, mais de nombreux autres agissent en tant que serviteurs de leurs bienfaiteurs humains. Cela dit Férelden est encore le seul endroit que Thédas où l'esclavage est illégal et comme les elfes sont les esclaves favoris...

Les elfes qui n'ont pas adopté le mode de vie humain sont appelés les Dalatiens. Ils survivent en tant que bandes nomades dans la forêt de Bréciliane ou d'autres zones inhospitalières de Ferelden. Leur objectif est de se préserver, de regagner leur place perdue dans l'histoire du monde et de rejoindre à nouveau Arlathan.

Nains
Les nains forment un peuple trapu et noble qui fournit des biens de haute qualité à des prix compétitifs. La plupart des nains de Thédas vivent dans Orzammar, un bastion sous les Dorsales de givre. Les nains admettent quelques humains en Orzammar et on sait peu sur leur culture. La vie des Nains et leur politique est centrée sur un système social basé sur les castes. Presque tous les nains qui quittent Orzammar pour la surface deviennent des nains des surface et sont considéré comme sans caste. En effet, ils ne sont plus considéres comme des nains, et sont relégués au statut d'un criminel avec l'interdiction de revenir. La majorité des nains vivant dans Férelden sont les descendants de ceux qui ont quitté Orzammar et n'ont donc jamais vu la dernière cité naine de leurs propres yeux. Ironiquement, les nains des surfaces obtiennent plus de respect des humains que ceux d'Orzammar. Ils fournissent une valeur économique importante à la fois Orzammar et Férelden par le commerce.

Qunari
Ces géants viennent d'au-delà des mers. Plus grands et massifs que les humains, ils ont les cheveux blancs et la peau couleur bronze. Les Qunari se sont installés loin au nord.

Aucun commentaire: