dimanche 9 décembre 2012

Session 3 : Celui-qui-rampe contre Celui-qui-pourrit


Le jeune nain Alrik du clan Ember, fils de Grond, Gardien du Savoir comme l’avait été avant lui son père et de nombreux membres de sa famille, était songeur. Il réfléchissait et s’interrogeait sur le contenu de la sacoche en cuir de son père…

En lui se mêlait la satisfaction d’avoir enfin vengé son père bien-aimé ainsi que les multiples autres victimes qui avaient parsemé sa poursuite de Woart Casque-rouge et un étrange sentiment de vide maintenant que celui qui avait occupé toutes ses pensées n’était plus…


Le nain s’obligea à revenir parmi ses compagnons. La nuit avait été bienfaisante pour tous, même les 2 sœurs avaient fêté la mort des pirates et Alrik avait pris plaisir à converser avec Kim-Kim, jeune garçon droit et ouvert dont les difficultés de la vie menée n’avaient pas altéré la bonhomie. Le jour s’était levé et il était temps pour les aventuriers d’accomplir la suite de leur mission.

Frère Luk réussit, avec force persuasion, à embaucher Grick le trappeur tandis que Kim accepta l’offre d’Alrik de se joindre au petit groupe. Les hommes d'armes d'Eraskus Triskanian, fit traverser le groupe y  compris l'ours qui était sage comme une image. Mené par Grick, la petite troupe bifurqua vers le nord après le pont à l’embranchement avec un bras de la Coulée et s’enfonça dans les marais.

Nous entendîmes bientôt des chocs sourds et répétés. Dans le silence le plus complet, le groupe fit halte et Scaban, tel une ombre, se glissa entre les arbres pour découvrir l’origine du bruit. Il revint rapidement nous dire, que de l’autre côté d’un pont, des paysans travaillaient comme des automates sous la garde d’humains armés accompagnés de créatures laides et poilues, mi-hommes, mi-oppossums.


Nous décidâmes d’attaquer sans tarder pour profiter de l’effet de surprise. Flèches, traits d’arbalète et pierres de frondes firent des ravages parmi les créatures ennemies avant que les survivants ne se dispersent à couvert. Une paysanne profitant du chaos ambiant partit se cacher alors que les autres prisonniers continuaient à couper du bois avec leurs hâches. Alrik et Gael le paladin lâchèrent leurs armes de jet pour se précipiter au combat. Gael se dirigea vers la jeune femme, à l’abri derrière une souche, au grand étonnement d’Alrik qui se précipita sur les hommes-opposums encore valides. Il vit Scaban se déplacer silencieusement sur sa droite et sentit frère Luk dans son dos prêt à agir. En peu de temps, Alrik et ses 2 compagnons firent le vide autour d’eux. Recroquevillé par terre, un garde blessé suppliait qu’on l’épargne. Un peu plus loin, le jeune paladin parlait avec la villageoise. Celle-ci, qui dit s’appeler Emilias, expliqua qu’une substance verte était appliquée sur les lèvres des prisonniers. Cette matière avait pour effet de leur enlever tout discernement et les mettait dans un état d’abrutissement complet. La femme avait pu, par un subterfuge, trompé Jonas Gralk qui était leur geôlier. Elle répondit à nos questions et nous fit un plan du lieu où ils étaient détenus. Frère Luk s’occupa activement des villageois qui sortirent bientôt de leur état d’hébétude.



Notre petit groupe réfléchit à la meilleure stratégie à suivre et au bout de quelques minutes, le plan de Scaban fut adopté : se fondre dans le groupe avec quelques déguisements appropriés et se rendre dans le campement, puis agir vite et fort pour délivrer le reste des villageois qui étaient prisonniers dans un ancien monastère.

Des enfants sortirent du groupe des villageois libérés pour nous demander de leur confier le prisonnier afin qu’il puisse être offert au dieu des marais, Celui-qui-glisse. Tandis qu’Alrik évaluait froidement la proposition et ses conséquences éventuelles, Frère Luk et le paladin Gael, sans se concerter, refusèrent avec véhémence cette demande. Les enfants, dépités et vaguement menaçants, disparurent bientôt dans les marais. Le reste des villageois accepta avec plaisir notre plan qui leur permettrait de retrouver et libérer leurs amis et connaissances.




A la faveur de la brume et du manque de vigilance des gardes, notre petite troupe franchit l’entrée du petit fortin sans être inquiétée. L’enfer se déchaina alors. Par 2 tirs d’arbalètes, le nain Alrik se débarrassa des 2 hommes-oppossums situés sur le toit d’un baraquement avant que ceux-ci ne puissent réagir et tirer avec leurs frondes des globes remplis de cette étrange liquide verdâtre. Le frère Luk de son côté, menait l’assaut des villageois contre les gardes surpris qui surveillaient de manière nonchalante les prisonniers en train d’extraire la substance verte de la mare centrale. Scaban, se dirigeant rapidement vers une des bâtisses, découvrit rapidement que c’était un baraquement rempli d’hommes-oppossum surpris. Bientôt aidé par Gael, il commença à nettoyer la place. Les créature apeurées décidèrent de se terrer à l’intérieur. Mal leur en prit car l’ours Growly, excité par l’odeur du sang, rentra dans le bâtiment et fit un terrible carnage des derniers survivants.



Le paladin Gael pénétra dans la 1ère tour dont le sol était en partie inondé par cette substance verte. Il se débarrassa rapidement d’un garde et se mit à grimper l’escalier à colimaçon. Alrik pénétra dans l’édifice et se trouva confronté à une araignée verdâtre sortant de l’eau verte souillée. Le nain liquida le monstre et grimpa l’escalier, bientôt rejoint par Scaban pour découvrir Gael qui obstruait le chemin menant à l’autre tour tirant flèche après flèche sur une cible invisible. Alrik et Scaban s’écartèrent de Gael juste avant qu’un globe ne vienne s’écraser sur le paladin. Enfin touché, l’homme qui bouchait le passage  à l’autre tour, qui s’avéra être Gralk le fils de l’herboriste, bascula dans le vide quelques mètres plus bas avant de s’abîmer dans l’eau trouble.



Le passage enfin libéré, Scaban encordé avec Alrik, franchit le pont branlant menant à l’autre tour et ouvrit la porte. Il pénétra dans une pièce où une vieille femme un peu folle se lamentait sur la mort de sa cadette. Elle portait un étrange masque d'os et de bronze. Scaban devina qu’il avait affaire à l’herboriste Clotilda. Il se maintint fermement contre la paroi  pour sécuriser la traversée d’Alrik encordé sur la fragile  passerelle. 
 

Le nain transpirant, sujet aux vertiges, parvint enfin dans la tour. Scaban s’était précipité sur l’herboriste qui s’était transformée entretemps en une répugnante créature à tentacules après avoir bu une étrange potion verdâtre. Scaban aidé d’Alrik et de sa hâche chantante, tout en évitant les tentacules empoisonnés, parvinrent à détruire la chose répugnante dont l’ichor verte se répandit sur le sol. Les aventuriers comprirent que la vengeance avait guidé l’herboriste et son fils contre le village responsable du sacrifice de la cadette.

Scaban vit ses cheveux se dressés sur la tête au sens littéral. Cet aspect étrange qui n'inquiétait personne fut corrigé lorsque le jeune voleur but une fiole récupérée dans le laboratoire d'alchimiste de Clothilda.
 
Tous les ennemis vaincus, les captifs libérés et sortis de leur hébétude, les villageois reconnaissants…Le moment sembla approprié pour frère Luk et le paladin Gael de tenter de ramener à la raison les villageois et leur faire ressentir l’horreur des sacrifices humains à leur dieu reptilien en échange de sa protection. Alrik, dubitatif, remarqua que les villageois polis étaient peu réceptifs aux arguments avancés. Luk s’efforça de convaincre le maire de Bout-de-glisse de la nécessité de stopper ces pratiques infâmes. Le prêtre eut plus de succès avec le trappeur qui décida de changer de vie et de rentrer au service de Luk. Alrik fut ravit lorsque le jeune Kim-kim et son ours dressé décidèrent aussi de suivre ses sauveurs.

Gael, Luk, Scaban et Alrik décidèrent d’apporter à la comtesse les victuailles espérées avec l’accord et l’aide des villageois, de l’informer de la réussite de leur mission ainsi que des croyances et coutumes barbares perpétrées au fin fond de ces marais par les villageois qui étaient sous sa responsabilité. Deux charrettes guidées par des villageois partirent avec le groupe. Sur le Ruban, le chemin qui mène à la route principale, de curieuses créatures aquatiques ressemblant à des crapauds humanoïdes leur firent quelques misères sans conséquences. Décidément, Salissak avait la rancune tenace.

Texte d'ALM

Session 3 du 07/12/2012


Butin
  • Un masque d'os et de bronze de facture très ancienne
  • Un coffret rempli de bijoux d'une valeur de 50 PO
  • 4 doses de Baiser de Vipère (à appliquer sur les lèvres, rend docile)
  • 2 fioles permettant de recueillir des éléments gazeux
  • 4 doses de Soins de la Pourriture (les autres ont été utilisées sur les villageois)
Expérience
Tous les personnages passent niveau 2, certains étant plus avancé que d'autres en terme d'expérience grâce à leur participation active dans les intersessions.


Kim-Kim et Growly

Growly the Empathic Dancing Bear
  • Init -2;
  • Atk: claw +1 melee; Dmg 1d6 or bite +0 melee; Dmg 1d8
  • AC 8;
  • HP 12;
  • MV 30’;
  • Act 1d20;
  • SV Fort +2, Ref -2, Will 0;
  • AL N.




3 commentaires:

Siwukyl a dit…

Bravo pour ces comptes-rendus, je sais que c'est un sacré travail.
Il me semble que cela mérite bien un award ;-à
http://thewitcher-rpg.blogspot.fr/

odz a dit…

J'adore le rendu visuel avec les fig' et la map !
Bravo !

Raskal The Raskal a dit…

Merci à vous 2