lundi 7 mai 2012

Le caveau perdu de Tsathzar Rho (Session 7 du 27/04/2012)

Mémoires d'un guerrier nommé Braban

Contraints par les deux poules mouillées, nous décidons de faire une pause. Celle-ci fut interrompue par une volée de carreaux, donc nous avons freiné les ardeurs après quelques péripéties dangereuses.

Une lassitude commençait à se faire sentir au sein du groupe. L'ambiance tournait doucement mais sûrement en vinaigre. Gunthar, devenu chasseur d'araignées, en voulait aux deux filles. Le rôdeur tirait une tronche pas possible, depuis qu'il avait lamentablement chuté entraînant avec lui le malheureux voleur. Sans compter une engueulade stérile au sujet de barques non amarrées alors que devions continuer à pince sur de la terre, je devrais dire, sur du roc bien ferme.

Couloirs, salles, mutants, ainsi fut la suite comme fut le commencement. Une seule originalité : la roche devenue mur, les stalactites et autres mites métamorphosées en belles colonnes ouvragées, sinon encore et toujours les éternels couloirs et salles pour nous perdre dans un dédale infini.

J’oubliais la magie, toujours présente avec son odeur nauséabonde qui perturbait nos mages et savants. Nous finissons par trouver une salle très originale pour une grotte. Le sol de pierre s'est transformé en un tapis herbeux d'une taille semblable à celle d'une prairie, les colonnes métamorphosées en arbres géants. Le plus curieux dans cette affaire, furent les cocons qui pendaient aux branches. Nous en ouvrirent quelques un pour voir. Aucun papillon. Le rôdeur, qui semblait passionné, nous expliqua qu'il s'agissait d'une métamorphose, qui en fait transformait des êtres normaux en d'horribles monstres. Par précaution nous décidâmes d'exterminer ces fausses chenilles, certain que cela ne contenterait pas tout le monde. Mais comme nous ne savions pas qui serait mécontent, alors peu importe.

Durant cette opération de nettoyage, je remarquais le bien étrange comportement de notre ami rôdeur. Je le prenais en aparté pour lui poser quelques questions.
- C'est quoi ton problème Pinpin? Je sens mon interlocuteur fort mal à l'aise. J'insiste.
- Pourquoi tu planques tes mains ? Pourquoi tu restes à l'écart ? Il panique. Il recule. Je le saisis rapidement. J'observe les autres. Ils ne nous voient pas, occupés à détruire les cocons. Je lui découvre les mains. Il résiste, mais peu.
- Non, me supplie-t-il. Rien. Des mains on ne peut plus normales. Lui-même à l'air surpris. Étonnamment surpris.
- Je répète. C'est quoi ton problème ? Il prend un air tout abasourdi. Il semble désorienté, perdu, ne répond aucun mot. À surveiller ce petit gars. La destruction des cocons se termine. Nous avons quelques blessés dont moi-même J'avoue qu'un peu de repos me fera un grand bien. Reste à convaincre les deux pétasses.



Texte de Marcapuce
Journal écrit en Kobold

Mes écailles sont devenues totalement rouges, mes crocs me gênent pour manger les rats mais je peux les déchirer avec mes nouvelles griffes. Nos frères du haut ne viennent quasiment plus nous voir, effrayés par notre apparence encore plus étranges que la leur mais je pense surtout que nos nouveaux dieux leurs ont donné une mission particulière. Dans ce complexe de pierre noires, les ombres semblent presque palpables et je sens que je pourrai m'y cacher, m'y fondre au risque de m'y perdre. D'étranges visions nous viennent parfois, des choses changent ou apparaissent. Nous commençons à nous y habituer.
...

Les nains bleus, maudits soient-ils, imaginent qu'ils peuvent à nouveau faire de nous des esclaves. Leur expédition est vouée à l'échec. Ils vont bien vite comprendre d'où vient la vraie puissance et ceci malgré leur folie continuelle. Nous ne nous affrontons pas mais il suffirait de peu de choses pour que la guerre soit déclarée. Notre haine réciproque est pour l'instant mise de côté. Nos dieux veulent que nous explorions ensemble les salles de pierres noires. Depuis peu je me sens d'une pertinence rare et nouvelle. La césure entre la grotte et le mur de pierre noire; elle est d'une netteté impossible à imaginer.
... 
Les femmes et les enfants s'amusent à faire fonctionner les instruments de torture dans la salle des Douleurs. Un autre groupe teste les différents portails qui mènent vers des plans élémentaires. Le portail intérieur nous permet de passer directement au niveau du dessus aussi j'ai ordonné que l'on bloque la porte est du nouveau temple avec des moellons en pierre. Avec les saletés de nains et un petit groupe de frères, nous allons continuer à monter. Les frères qui resteront seront désorientés dans meneurs et mais il devront passer beaucoup de temps dans notre nouveau temple à vénérer nos nouveaux dieux et à rêver de conquêtes s'accomplissant dans le sang. Les images du Prophète en toge bleue doivent être un guide pour eux.
...
L'un de nos puissants frères Parent-du-dragon a décidé de garder la tour.
...
De nombreux frères sont volontaires pour se transformer et rentrent dans les cocons sans avoir à les forcer. Même ces immondes nains des profondeurs semblent motivés par notre nouvelle foi. Tous ceux-là deviendront de puissants êtres qui permettront de ressusciter le Prophète.
...
 Mes écailles sont devenues blanches. J'entends la parole des Dieux. Elle sort de mon corps. Je médite et je prie.

Aucun commentaire: