dimanche 31 mai 2015

Descent, premiers pas vers les Ténèbres


Je joue par internet via Skype avec JMD depuis plusieurs années. Nous avons essayé de nombreux jeux de figurines avec ou sans cases, escarmouche ou à plus grande échelle, le principal était que le champ de bataille soit visible entièrement par la webcam.

Depuis quelques temps, mon intérêt pour le jeu de figurines a un peu diminué au profit de mon amour de toujours, le jeu de rôles. Malgré tout, j'adore joué avec (contre) JMD et après une intense réflexion, nous nous sommes tourné vers un monde ludique que nous n'avions pas encore abordé par internet : le jeu de plateau d'escarmouche. C'est finalement Descent : Voyages dans les Ténèbres qui a retenu notre attention, d'autant plus que JMD connait bien le jeu.


Nous avons débuté une campagne, JMD comme Seigneur du Mal et moi incarnant un duo étrange composé d'une orque nécromancienne au passé mouvementé et d'un prêtre humain un peu naif. Malgré mes dizaines d'années de mastering de D&D, je me suis bien amusé.

Descent est adopté !


4 commentaires:

Arsenus a dit…

La V2 a l'air bien meilleure que la V1. C'était n'imp'! Même les boss surboostés ne faisaient pas le poids face à un héros.

Raskal Raskalis a dit…

J'ai bien fais d'attendre la V2 ;-)
En tout cas le jeu est immersif et bien adapté au format par webcam

Phersv a dit…

Est-ce que cela ne se répète pas trop ?

J'avais fait un petit survol de Terrinoth.

Raskal Raskalis a dit…

Pour être franc, je n'ai participé qu'à 2 scénarios, mais l'intérêt semble passer à la fois par les scénarios qui se renouvelle (même si parfois l'argument semble totalement artificielle) et le plaisir d'affronter les monstres. Le gameplay des héros est assez vite maîtrisé mais avec l'expérience on peut ajouter de nouvelles cordes à leur harpe.

A propos, je suis un fan de ton site Anniceris (ne serait-ce que par tes anciens articles sur les modules de DCC). Je vais de ce pas relire ton post sur l'univers du jeu.