samedi 23 février 2013

La Cité Libre de Wildsgate

La Cité Libre de Wildsgate se situe au nord est de l'Empire de Crieste et du royaume de Kalia et au sud de la vaste et mortelle étendue nommée les Terres Sauvages. Cette cité indépendante est dirigée par le baron Kaldal Aborn ou plus précisément par Sodersund son sénéchal. En effet le jeune baron est frappé par la Malédiction de Wulfrun comme de nombreux barons avant lui depuis de nombreuses années. On dit que Kaldal, maladif et pâle, est aux portes de la mort, malgré l'attention apportée par sa sœur, Dame Aborn aussi connue sous le nom de la Dame Blanche.
La cité-état est peuplée d'un peu plus de 2000 citadins essentiellement humains. Wildsgate vit du commerce du grains grâce aux nombreuses fermes qui gravitent au sud de la cité, du commerce du bois et des fourrures et des échanges commerciaux avec les marchands nains du Holdfast of the Steel Overlord qui se trouvent plus à l'est.

Wildsgate fondé par Wulfrun, un chef barbare, fut d'abord un fortin en bois au sommet d'une colline à l'ombre des Flèches de Foehammer. Très vite le fort est devenu un bastion de la civilisation dans une frontière sauvage. De braves hommes et femmes ont répondu à l'appel de l'aventure et le fort a grandi, transformant des rondins de bois en murs de pierre, s’équipant de quais, et d'une imposante citadelle qui domine les terres sur plusieurs miles. Mais depuis une centaine d'années, l'expansion et la croissance s'est arrêtée et de nombreuses constructions n'ont jamais été achevées, faisant apparaitre Wildsgate comme une bourgade non finie et brute. Wildsgate n'est pas une ville sure et de plus la vie n'est pas facile aux abords des Terres Sauvages qui s'étendent au nord de la Cité Libre.
Les habitants de Wildsgate vivent chaque jour au maximum, sachant pertinemment qu'il pourrait être leur dernier.


Les légendes locales laissent penser que jadis les montagnes nommées les Flèches du Marteau d'Ennemi (Foehammer) abritaient de puissants clans de nains, riches grâce à leurs mines. Aujourd'hui ils ont disparu et les Terres Sauvages sont occupées, entre autre, par des gobelins agressifs et des barbares d'une férocité sans égal.

Aucun commentaire: