dimanche 4 décembre 2011

Les voleurs dans la forêt (Session 2 du 25/11/2011)


Les retrouvailles…………..Puis l’adieu

Après environ deux mois d’absence notre petit groupe d’aventuriers était de retour au Hameau de la Tour. C’est le cœur serré que j’avais quitté mes trois camarades, Lufy, Hulric et Croc d’autant que ces deux derniers avaient décidés de retourner aux travaux des champs tant ils avaient eu peur durant leur dernière aventure.
Je marchais tranquillement et attentif aux éventuelles opportunités de petits larcins quand Braban  m’interpella ! 

- Salut Scaban ! Me tirant par le bras pour m’éloigné de la foule il commença son histoire ! il est comme ça Braban ! pas bonjour et direct !

Il me raconta qu’Isolda la capitaine de la milice du hameau, lui avait demandé de bien vouloir s’occuper d’une affaire d’agression de vol et d‘enlèvement qui se déroulait pas loin d’ici au village de Pont Brandon, en échange tout ce qui serait trouvé serait la propriété des volontaires. Avec son accent à coupé le bois, il m’ordonna d’aller quérir nos camarades au plus vite. Surpris je m’exécutai ! Il me fait peur celui là avec sa grosse pelle !

Mis à part Morticia et Hermione qui ne tardèrent pas, tous étaient par chance à l’auberge. Chacun d’entre nous avait changé, physiquement mais également en maturité. Lufy avaient une sorte de tatouage sur le visage et Morticia des marques sur le dessus des mains. Hermione avait pris un peu de poids ce qui n’avait rien pour me déplaire, Pinpin était plus sur de lui quand au nain et à son ami Boris ils semblaient être plus ragaillardi que jamais. Après l’exposé de Braban nous étions tous partant pour cette nouvelle aventure.

C’est en fin d’après midi que nous arrivions à Pont brandon, guidé par pinpin qui prit les choses en main, petit village accueillant ou coule la rivière Azur nommée ainsi à cause de sa couleur peu banale. Hermione se chargeât de la petite enquête suivi par Torïn et Braban. Cela nous mena chez Albéric le changeur du village qui hébergeait son cousin Trylgorin, la victime. Trylgorin avait été confié aux bons soins d’un prêtre du Justicia, le Père Gravin. Malgré son état et avec l’assistance du Père Gravin, il nous expliquât sa mésaventure.

Marchand de son état, il avait une jambe de bois et n’était donc pas dangereux pour deux pièces de cuivre. Seulement il fut attaqué et roué de coups sur la grande route et la seule chose dont il se rappela c’est d’avoir entendu un grognement puis avoir reçu un grand coup sur la tête. Mais cette agression n’était pas un cas isolé, d’autre pillages et enlèvements avaient eu lieu dans le coin.

L’après-midi même nous partîmes sur la grande route à la recherche d’indices. Pinpin toujours devant à se faire plaisir, hésita à une intersection se qui entraina le groupe à se disperser un peu à la recherche de traces. Torïn fut intrigué par un petit groupe d’arbres au milieu du sentier, croyant avoir perçu un mouvement furtif il s’approcha suivi de pinpin de Morticia. Un chant mélodieux vint embrumer l’esprit du nain et de Morticia, Pinpin qui ne semblait pas affecté par ce charme aperçu descendre vers eux une harpie plutôt agressive et n’hésitât pas à lui décocher une flèche qui fit mouche. Torïn et Morticia coururent se mettre à l’abri encore abruti par le charme. Entendant les appels au secours le reste des aventuriers arrivèrent en courant, juste à temps pour apprécier la précision du second tir de Pinpin  sur la bête qui piquait sur lui ! Un coup magistral ! La harpie s’écrasât au sol……Pinpin excité par sa prestation se précipita vers le tronc de l’arbre où le nid de la harpie était dissimulé par les feuillages mais glissa dès sa première tentative alors je surgis pour entamer une ascension remarquable et pleine de grâce pendant que Torïn retrouvait ses esprits. Arriver sur le nid, mais yeux scintillaient de bonheur, un amas de pièces de cuivres et d’argent était là devant moi ! Je n’avait jamais rien vu de tel !

Je criais de joie en jetant les pièces par-dessus bord dans un désordre total ! D’ailleurs Morticia de manquant pas sa petite remarque agacée…….Scaban…..peux tu envoyer les pièces au même endroit !   nainnainnain….. La nuit commençait à tomber, donc le petit groupe après avoir ramassé le maximum de pièces, retourna au village pour passer une nuit bien mérité à l’auberge du Saumon Savoureux….

Dès le lendemain, de retour sur notre piste, Pinpin excella et nous emmena vers l’ouest au pied d’un passage à guet de la rivière Azur. Torïn était tendu, une perle de sueur coulait sur son front, à croire qu’il n’aimait pas l’eau. Hermione passât le guet pour tendre une corde et assurer un passage plus facile pour le reste du groupe. L’un après l’autre la traversé se fit. Mais Torïn chuta lourdement dans l’eau, dans un premier temps mes moqueries furent remplacées par une grande crainte. Le nain se débattait comme un forcené pour se reprendre ! On aurait dit un saumon remontant la rivière pour frayer. Sa tête heurta un rocher et son corps sans vie fut rattrapé par Morticia qui tenta tout pour le sauver ……………….Mais son heure avait sonnée.

Son corps fut mis à l’abri des charognards dans l’attente d’une sépulture plus digne. Son armure et sa hache scintillaient sous le soleil……….. Scaban murmura...Nous ne te verrons jamais combattre !

Mais le temps passait et notre mission de pouvait plus attendre. Après une minute de silence bercé par le bruit de la rivière nous repartîmes. Pinpin et moi étions en éclaireur, à la découverte d’une ruine et nous indiquions aux autres aventuriers qu’il ne fallait pas faire de bruit et qu’ils devaient rester à distance le temps d’ouvrir la voie. Je m’approchais du temple dans un silence absolu couvert par Pinpin et son arc. Une première sentinelle m’apparu puis un ronflement m’indiqua la présence d’un second garde.


Me faufilant tel un reptile je réussis à égorger ma première cible, puis ma seconde cible ne s’étant pas réveillé connu le même sort. Avançant vers l’intérieur de la ruine qui semblait être un ancien temple, Pinpin et le reste du groupe tentèrent une approche. Mais à ce moment un troisième garde surgit, que Pinpin visa mais rata de peu. Découvert le groupe encercla le temple mais le garde pris la fuite par un escalier qui descendait dans les entrailles du bâtiment. Boris surement affecté par la mort de son ami, chargeât le dernier garde présent et lui déchira les entrailles  qui tombèrent à ses pieds………

Ayant contrôlé que le coin était sans risque, le groupe regarda l’escalier qui disparaissait dans le noir………

Ben il va falloir y aller ! Une chose est sûre ! Nous n’avons plus l’effet de surprise.

Texte de AlainZ

Aucun commentaire: