lundi 2 novembre 2009

[Résumé] Session 9



La réponse d’Ab’rak ne me surpris pas, toujours partant pour casser du gob, par contre le père Olaf d’un ton solennel s’excusa de ne pas pouvoir participer à notre petite expédition. Prétextant qu’il devait absolument se rendre au manoir pour guider et seconder le prêtre de Desna et ses acolytes dans leurs démarches de purification. C’est surement de bons augures pour sa carrière ….

PARTIE ENTRE AMIS

Le lendemain matin, Ab’rak et moi sortions de l’auberge pour nous rendre à la porte nord, lieu de notre rendez vous. Passé la porte nous découvrîmes Lupius en compagnie d’une mule lourdement chargée. Décidément il n’y avait pas de temps à perdre. Ab’rak osa demander des explications concernant cette nouvelle expédition, quelle erreur, Lupius parti dans un récit sans fin. Constatant au bout de quelques minutes que ce dernier n’écoutait plus et que moi-même j’étais assis sur les marches de l’auberge tête entre les mains, Lupius donna le signal de départ.

La route vers le  pic aux chardons se passa sans problèmes. A notre arrivée sur les lieux, nous constatâmes que le labyrinthe de haies épineuses avait été entièrement rasé, et que le fortin était lui aussi qu’un amas de cendres. Sans perdre un instant nous descendîmes jusqu’au temple de la Lamashtu pour constater qu’il avait été récemment réhabilité.

Pour une fois très discrets, nous fûmes surpris par un « éclat » de son qui nous occasionna
quelques blessures au moment  d’ouvrir la grande porte  qui se tenait devant nous. L’effet de surprise passé, une pièce en L s’ouvrit devant nous laissant apparaître  Brodert Quink étendu sur le sol. Derrière lui à quelques mètres se dressait un voile magique complètement opaque duquel une boule de feu sorti pour se diriger sur Lupius déjà au chevet de son maître. Ab’rak chargea en poussant un hurlement guerrier, mais se heurta au mur. Déconcerté, il  s’occupa de sauver le vieux Quink en empoignant son pauvre corps et en effectuant une superbe voltige au dessus de la boule de feu de plus en plus menaçante. Lupius inquiet ne pouvait chasser de son esprit l’image du fermier brisé en deux après être passé entre les mains d’Ab’rak. Mais tout se passa pour le mieux et le vieux Quink fût mis à l’écart. Pendant se temps je fis jaillir au hasard deux traits d’électricité à travers le rideau de magie, le second fît mouche. Malgré l’apparition d’un cimeterre volant qui me harcelait je m’approchais à bout portant du voile pour décharger un cône de flammes. L’effet fût immédiat, le voile tomba découvrant les trois individus auteurs du Kidnapping. La magicienne était au sol, alors que le demi-elfe bandait son arc, l’homme en armure nous attendait de pieds fermes. Le demi-elfe loupa son tir, Lupius aveugla l’homme en armure à l’aide de sa magie. Je le chargeais profitant de sa cécité pendant Ab’rak engageait l’archer. Un coup de baguette d’électricité me suffit pour l’achever sans perdre une seconde je pris le demi-elfe en tenaille pour lui porter un dernier assaut. Ab’rak n’est pas en forme se soir……

Pendant que Lupius s’occupait de son maître torturé, Ab’rak et moi commencions à fouiller les corps.
Des parchemins utilisés, un pendentif représentant une tête de chacal, 25PO, un arc et un cimeterre de bonne facture qu’Ab’rak s’appropria comme un trésor inestimable. Il sautillait dans tous les sens en faisant virevolter la lame au dessus de sa tête. Un vrai gamin…..Compte tenu de circonstances je mis de côté ma fierté pour examiné le cimeterre et dévoiler ses secrets à Ab’rak

Alors que Lupius nous rappela qu’il fallait faire un prisonnier……Aïe Aïe Aïe, Le vieux Quink nous raconta son histoire. Je peux vous dire que l’élève et loin d’avoir dépassé le maître.  Il finit par nous avouer que la sculpture en pierre représentant un tas de pièces qui se trouvait de l’autre coté de la salle était en fait un mécanisme ingénieux  permettant d’ouvrir un passage. Fier de lui, il nous montra son fonctionnement et ouvrit le passage qui déboucha sur un palier avec trois portes.

Avant de s’engager nous nous aperçûmes que le demi-elfe était encore un peu vivant. Après l’avoir stabilisé et ligoté notre exploration repris.

La première pièce était une sorte de salle d’opération. Un tas d’os appartenant d’après Lupius à une seule et même créature était sur une grande table. Il y avait de part et d’autre des instruments de chirurgie d’après le vieux Quink cette foi-ci. Il me montra une étoile à sept branches qui nous permis par la suite d’ouvrir une seconde salle rectangulaire dotée d’une fosse centrale servant de foyer à un immense feu. Ab’rak se  précipita dans la pièce pour espérer piller le maximum de choses, un chien énorme apparut alors, un bête magnifique mais terriblement dangereuse. Le combat commença Ab’rak était débordé malgré mon sort qui affaiblissait la bête. Il frôla même la mort, prit sous les coups de crocs et de griffes de ce Barghest. Merci Père Olaf pour les potions de soins….Quink nous intimât l’ordre de quitter les lieux au plus vite sans avoir à le répéter deux fois. La porte enfin fermé, Ab’rak vexé par son impuissance se jura de revenir réglé son compte à cette bête sortie tout droit des enfers.

Après un temps de récupération, la troisième salle était d’après nos observation une « salle de communication » avec probablement d’autres plans. Deux statuts en pierres entouraient un spectre assis sur un trône délivrant un message en boucle qui nous n’arrivions pas à déchiffrer dans sa totalité.

L’heure du retour à Pointesable avait sonné, l’interrogatoire du demi-elfe nous appris que le prêtre (l'homme au cimeterre) l’avait engagé lui et ses amis pour entreprendre les restaurations du temple de la déesse Lamashtu et qu’ils avaient kidnappé ce pauvre Quink pour ses connaissances thassilonniennes.

De retour en ville, le vieux Quink livra le demi-elfe aux autorités et leur fît part de notre courage d’avoir servit une foi de plus les intérêts de la cité, afin de redorer notre réputation….

Pensées de Scalarel


Devant l’adversité notre petit groupe semble avoir  réussit à travaillé ensemble…….


Cimeterre à 2 mains
Arme +2 (pour toucher et aux dégâts)




Aucun commentaire: