lundi 6 mars 2017

Godbound


Godbound de Sine Nomine Publishing casse la relation habituelle entre le MJ et ses joueurs puisque le premier va devoir animer des personnages réellement puissants (du moins par rapport au vulgum pecus). 

Dans le jeu de Kevin Crawford, les joueurs incarnent des demi-dieux dans un monde où l'Essence Divine s'incarne dans des êtres jadis ordinaires (les PJ mais pas que) à cause des malversations de quelques êtres qui ont voulu usurper les pouvoirs de Dieu. Les PJ utilisent les Mots de la Création pour accomplir des prodiges et des miracles relevant du divin. Et ces Mots qui correspondent à des domaines ou sphères d'influence, donnent aux personnages une puissance réelle et non un ersatz 


Godbound c'est de l'OSR bien digéré et repensé avec des mécanismes originaux comme la gestion de l’échelle de puissance entre les demi-dieux et les simples humains (qui subissent des dégâts non pas en terme de perte de points de vie mais de dés de vie) ou la notion d'Effort qui permet de représenter le déploiement d'énergie du personnage pour provoquer un effet limité dans le temps ou au contraire sur une durée plus longue.


Le jeu ne m’intéresse pas réellement pour lui-même mais pour motoriser un projet que j'ai en tête depuis assez longtemps : masteriser une campagne où les joueurs incarnent des demi-dieux de la Grèce Mythologique. J'avais masteriser une telle campagne dans le passé avec Mythic Greece: The Age of Heroes (Rolemaster).

Aucun commentaire: