samedi 21 février 2015

Session 23 : La mort du futur Thane de Foehammer


Lorsque je posais le pied sur le dernier palier de la tour du nécromant, j'étais loin de me douter que ce jour était le dernier de ma courte vie. Ma quête de mes origines se stoppait brutalement, je ne restaurai jamais l'honneur, la puissance et la gloire des mes ancêtres du clan Ember.

Nous descendîmes le dernier escalier pour faire face à un couloir étrangement éclairé. Des appliques montées sur le mur scintillaient projetant des lumières vertes qui jetaient un éclairage troublant dans ce couloir. Des alcôves de chaque côté du passage abritaient des créatures décharnées et desséchées figées dans une position incongrue. Les statues avaient les pieds cloués sur un bloc de pierre. Nous identifièrent l'oeuvre maléfique d'un dessiccateur, un mort-vivant qui avait drainé presque toute l’eau et l’humidité de pauvres créatures. Ces drows mâles et femelles et même des enfants avaient eu le malheur de déplaire à Fadheela la maîtresse actuelle du lieu, à moins qu'il ne s'agissait de contrats d'assassinat.

Les professionnels de la serrure nous permirent d'atteindre une pièce fermée à clés qui contenant un fatras poussiéreux. Malgré tout il y avait quelques objets notables comme deux tenues d'assassin et des objets précieux. Je passerai sous silence, l'épisode scatologique du cabinet d'aisance trouvé par Scaban.

Le moment est venu de parler de ma fin. Elle fut héroïque mais radicale. Je n'avais pas pris conscience que ma présence avait été remarquée et qu'en mettant les pieds à Piédestal (sans vouloir faire de jeu de mots inapproprié) je signais au sens propre mon arrêt de mort. Un nain, futur vassal du suzerain d'acier défenseur du peuple, ne pouvait rester en vie aux yeux injectés de sang des créatures serviles inféodés à Oro Loroth, le soi-disant Roi de la Montagne. 

Derniers moments

Par intermittence une lumière verte accompagnée d'un son semblable à une décharge d’électricité affluait et refluait en passant sous la porte ouest d'une salle centrale. Nous l’ouvrîmes, courageux et fier pour découvrir une grande chambre contient des colonnes décoratives décorées par quatre statues d’albâtre desséchées (en réalité des morts-vivants desséchées qui furent des mages drows qui aidèrent Fadheela à comprendre le fonctionnement du portail électrique). En raison des statues morts-vivantes, il est difficile de voir le reste de l'espace clairement, mais il semble que les murs ouest soient meublés de grands comptoirs en pierre sur laquelle sont dispersés divers objets, des parchemins, et autres bricoles. Au fond a droite, on entrevoit un tas d’oreillers sur lesquels reposent des quatre êtres hirsutes au front bas (des grimlocks). Un rideau légèrement ouvert couvre ce qui doit être une alcôve dans le coin sud-est de la pièce. Un ogre zombifié se tenait à gauche de la porte. Le halo de lumière vient d'un arc électrique généré par deux piques métalliques.

Notre mage ne fit pas dans la dentelle, une boule de feu nettoya l'adversité mais fit apparaître un crâne flamboyant qui flottait dans l'air derrière l'une des statues réduites en cendre. La chose fit à l'identique du mage et une boule de feu nous fit du beaucoup de mal.  Puis sortit du rideau une femme ailée à la beauté stupéfiante. Son air déterminé, son sourire maléfique et sa prestance me firent frissonner. Elle me fixait du regard, moi et pas un autre. Puis se fut l’acharnement contre moi, même inconscient la femme démoniaque et le crâne de feu se concentrèrent leurs efforts pour me faire mourir. Même l'astucieux Scaban et sa cape magique dont il entoura le crâne ne put rien faire. 

Alors que mon âme quittait mon corps, je continuai à sentir les choses. L'ogre zombie, le crâne et la démone finirent par mourir. Fadheela, la terrible assassin venait à son tour de mourir.

Le portail électrique

Sur le corps de Fadheela, le groupe trouva un anneau d'obsidienne plus puissant que le notre (il pouvait contrôler les morts-vivants de la tour) et une clé de métal bleu. Après quelques manipulations plus ou moins réussies, les intellectuels du groupe découvrirent que la clé permettait de contrôler le portail électrique qui permet de se connecter à n'importe quel portail après quelques réglages minutieux.

En jouant avec la clef, le groupe ouvrir un passage sur une caverne sombre et sur une caverne éclairée où le visage d'une femme apparut.

Le complot

Parmi les papiers, il y avait de nombreux contrats d'assassinat mais aussi une liasse de parchemins plus intéressante. 

Chaque parchemin est écrit en nain et dans une langue à l’alphabet torturé. Les parchemins sont des missives datées. Le plus anciens remontent à plusieurs mois. Ils sont signés par un certain Oro Loroth, Roi de la montagne et parle d’un plan « révolutionnaire » consistant à  prendre le contrôle de Piédestal et de s’en servir comme base arrière pour conquérir les royaumes nains. Le rôle du portail électrique semble primordial : il doit permettre de se connecter à un portail existant sous le cimetière de Ul Yazhmotk, un bastion nain au nord. Prendre le contrôle de la ville ouvre de nombreuses possibilités stratégiques et permet d’entourer le Suzerain d’Acier par le nord et par le sud. Oro semble inquiet malgré cela car garder le contrôle de la cité ne sera pas simple. Cela dépendra de l’attitude du royaume de Morrain. Dans les parchemins, Oro se félicite que Fadheela ait noyauté la Guilde des Assassins et rappel qu'il est nécessaire de détruire la maison Dusklorn (les drows sont incontrôlables), de convertir (ou éliminer) les Héritiers et au final de prendre le pouvoir dans la ville toute entière. En revanche il est inquiet par ce fameux Es Sarch.

Parmi les parchemins se trouve une carte dessinée avec minutie.



Avant de passer par le portail

Le groupe découvrit aussi un long couloir qui débouchait à l'air libre. Dans la chambre de Fadheela se trouvait mon coffre au trésor, le trésor de la démone et une boite en pierre aux propriétés étranges.

Par le portail

Le groupe décida de connecter le portail sur la caverne éclairée et de passer avec mon corps et la tête coupée de la démone.

Mon âme s'éloignait de plus en plus de mon corps aussi, je ne devinai les événements au travers d'échos qui résonnait dans l'espace spectrale où je me trouvais. Il y eu des doutes, des négociations à moitié réussie au final il y eu surtout des affrontements  brutaux : le mage et le paladin tombèrent sous les coups d'un groupe redoutable composé d'un ancien gladiateur, d'une vétéran, d'un prêtre nain d'un dieu nain maléfique et d'un espion demi-orque. Scaban et Nasoj' firent fuir la vétéran et le demi-orque et sauvèrent de la mort le mage et le paladin.

La caverne éclairée contenait du matériel d'artisan entreposé sans soins. Plus tard, le groupe découvriront qu'il s'agissant d'agents d'’Oro Loroth qui avaient reçu l’ordre d’attendre la venue de l’armée du Roi de la Montagne qui devait arriver par le portail. Les agents devaient se faire passer pour des apprentis venant solliciter les conseils des maîtres nains. 

Le groupe prit l'un des passages qui menait à un caveau et sortir enfin à l'air libre au milieu d'un cimeterre. L'air froid des montages raviva l'attention de tous, comme le fit la beauté du paysage. Les personnages étaient au pied d'Ul Yazhmotk, une antique citadelle naine.

Je sus que j'étais revenu chez moi, alors que mon âme s’élevait parmi les montagnes si chères à mon peuple. Je me sentais changer d'espace plongeant à nouveau vers la chaleur de la terre.

Trésors

  • Un gobelet de cristal : 25 PO 
  • Un ensemble de couverts sertis de gemmes : 500 PO
  • Le trésor des nains des Ecailles d’Amrielle : 1500 pièces de platine et l’équivalent de 5000 pièces d’or en joyau
  • Le trésor de Fadheela : 412 PP 
  • Une boite à provisions magique
Boite à provisions magique
Cet objet en pierre est plus léger qu'il n'y parait. Cette boîte est gravée de runes représentant des cornes d'abondance. En prononçant le mot de commande, la boite produit de la nourriture pour une journée entière et peut nourrir jusqu'à 10 humains ou 5 chevaux. La boite ne fonctionne qu'une fois par jour.
Les objets drows
Mauvaise nouvelle, les deux anneaux d'obsidienne, l'épée drow, la cape drow et la dague Organ Ripper finissent par se détériorer à la lumière du soleil et perdent toute leur magie en quelques jours.

Aucun commentaire: