mardi 9 août 2011

[Dragon Age] Intersession 10/11 (2)

Roshek écouta attentivement le mage, le regard sérieux, scrutant le visage de son interlocuteur pour y déceler quelle part subtile entre la folie et les dons prophétiques prenait le dessus à cet instant . Il savait le mage capable de “voir” plus loin, mais il connaissait aussi ses égarements... Très doué pour connaître la vérité dans les cœurs des hommes, le nain compris que les propos, aussi étranges soient ils, n’étaient pas dénués de fondement. Il soupira... Il aurait bien voulu retourner à ses affaires, mais celles-ci semblaient bien compromises à nouveau!


S’adressant alors au jeune mage, Roshek, d’un ton solennel, une main sur l’épaule de ce dernier, lui dit : “Je vous crois mon ami... Cependant notre compagnie, pour excellente fut elle, ne peut à elle seule sauver le monde, même et surtout si la menace est aussi important que vous le dites. J’irai parler à Ser Gelda Cermac, la seule qui puisse avoir l’autorité de déclencher une mesure adéquate... Mais je vous recommande vivement de ne pas intervenir sauf à ma demande express! Quand à Sir Richta, il faut mieux se passer de l’aide d’un homme aussi dénué de sens commun... Laissons le à l’écart et ne lui faite part d’aucune de vos craintes.”
Roshek parti donc à la recherche de l’arbitre royal, réfléchissant à la façon de présenter les choses. Sans doute fallait il mettre en avant l’impératif d’une reconnaissance armée pour connaître la destinée du village voisin. Il était de bon sens de penser que si les habitants étaient contaminés ils viendraient par ici, ce qui ne ferait que relancer l’épidémie! Il fallait donc détruire le mal à la racine et intervenir prestement avant que le pire n’arrive... Oui, l’argumentaire était bon! Agir vite et avec discernement permettrait à la région de retrouver son calme et de se rebâtir. Inutile de se mettre en avant, de revendiquer un quelconque avantage pour l’instant... C’était trop tôt et Ser Cermac n’entendait surement rien à l’économie. 
Une autre idée lui trottait en tête: permettre à Arcill de prendre en main la sécurité de la région pourrait jouer en sa faveur pour accéder à de plus nobles fonctions! Le jeune barbare avait effectivement un rôle à jouer dans une nouvelle aventure, car le nain se doutait bien qu’il lui faudrait encore servir de “conseiller”... Roshek soupira de plus belle.

Texte Ra-Deg

---oOo---

L'arbitre royal, Gelda Cermac, écouta le nain avec attention. Elle convoqua sa suite de redoutables guerriers et fit comprendre à Ser Richta que lui et quelques soldats du fort devaient les accompagner à Wulverton. Elle avait failli échoué une première fois dans sa mission d'arbitrage à cause du chevalier Vilem mais visiblement elle ne semblait pas lui en tenir rigueur autant que cela. Le volontaire de Wulverton, seul survivant de l'expédition de Ser Vilja Wulverton, déclina l'offre d'accompagner le groupe dans son village. Le désespoir se lisait sur dans ses yeux.

Les habitants regardèrent la petite troupe partirent "aider" les pauvres villageois de Wulverton. Le shérif Milo Kovic engagea tout le monde à reprendre leurs activités au lieu de se morfondre. Il se montra généreux avec les aventuriers en graines de seigle et en pains. .

Roshek discuta longuement avec les fermiers autour du ryott, nom local de ce seigle un peu spécial. Le grain est riche en protéines et a une grande valeur dans tout Férelden mais sa culture est assez difficile et qu'elle ne propère réellement dans les terres du Iarl Neruda. Le nain semblait déçu mais il espérait pouvoir en tirer un profit même minime. Au moins il pourrait gagner quelques pièces d'argent avec le pain de seigle qui se conservait particulièrement bien.

Wanda Kovic passa du temps avec Arcill sous l’œil bienveillant de son père. Le jeune homme ne savait trop quoi faire devant tant d'empressement et il devait prendre le temps de réfléchir à son avenir. S'établir dans ce village, se marier et pourquoi pas prendre en main le destin de la région lui semblait attractif mais ses montagnes enneigées lui manquait.

Falos passa une excellente soirée avec les habitants du village qui se montraient amicaux et ouverts. Il réussit même à se détendre en écoutant les fabuleuses histoires d'Olek le clown et en goutant aux danses de Dielza . Même Eshara avait arrêté de le rendre nerveux.

Le jeune Kirk était excité à l'idée de retourner au village de Malgranne raconté "ses" exploits mais il faut déçu lorsqu'il apprit qu'Eshara allait prendre la route avec ses cousins retrouvés et qu'ensemble ils partiraient à la recherche de leur clan.

Le soir, le mage Rylan expliqua à tous qu'il ne rentrerait pas avec le groupe. Il souhaitait se rendre auprès des autorités pour aborder des points d'une importance fondamentale. Il les rejoindrait à Malgranne par la suite. Le lendemain matin, le groupe décida de retourner à Malgranne. Les Kovic semblaient déçu mais Arcill leur fit comprendre que sa mission initiale reprennait ses droits. Il demeura évasif sur la suite. Roshek donna l'ordre de partir.

Enfin de retour à Malgranne...

Aucun commentaire: