dimanche 2 novembre 2008

Intersession #2 - Suite



Le père Olaf, impassible et secrètement amusé, écoutait le jeune paladin donner ses suggestions, recommandations et instructions au reste de l'assemblée en agitant les bras. Visiblement, ce jeune homme cherchait à affirmer son autorité et prenait "sa mission" très au sérieux.

Quelque peu agacé par ces manières impérieuses, le père Olaf se dit qu'il devrait prendre à part le jeune Méromé et avoir avec lui une franche conversation. S'il comprenait parfaitement le désir du jeune paladin d'être reconnu comme le chef du groupe, Olaf pensait que ces manières abruptes pourraient lasser ou pire irriter certains.

Le jeune paladin deviendrait "naturellement" le chef plus par ses actions que par ses paroles. Le fait de vouloir tout régenter, même si le jeune Méromé y mettait des formes, ne pouvait que lui nuire. Certains membres du groupe pourraient y perdre leur motivation. Plus grave, le fait de décider seul, sans prendre conseil de quiconque alors qu'à ses côtés se trouvaient certaines personnes sages et de bon sens, lui avait déjà fait commettre des erreurs.

Olaf avait parfaitement perçu la contrariété de l'elfe Scalarel, même si celui-ci était fort pour dissimuler ses émotions, lorsque Méromé avait autorisé le nouveau venu Abrak à se récompenser en détroussant les cadavres. Cela allait à l'encontre de ce qui avait été décidé précédemment et Olaf imaginait bien ce que Monotech en aurait pensé s'il avait été présent.

Néanmoins, la "suggestion" du jeune paladin n'était pas dénuée d'un certain bon sens. Olaf pouvait juste regretter que le jeune sire n 'est pas pris la peine, encore une fois, de prendre conseil auprès des autres membres du groupe. En soupirant silencieusement et en levant les yeux au ciel, le père Olaf se décida, prit congé et se dirigea vers les appartements du père Zantus en méditant sur le fait qu'une conversation sérieuse avec le jeune Méromé devenait indispensable.

Béni soit Torag pour les bienfaits qu'il nous apporte.

Olaf Trek du peuple Nain

Aucun commentaire: