samedi 23 décembre 2017

Disparition à l'hospice - Partie 2


Journal de Gidéon Enrert, Conservateur du Musée de l’Éternité d'Aldunn

Troisième semaine d'avril
Ainsi, mon ancien groupe avait décidé de défier Giles Grey dont l’oncle maternel est Gustav Adwick, la plus puissante famille d’Aldunn ! Ils se sont infiltrés dans le manoir protégé par un haut mur de pierre en évitant les minotaures qui gardaient le jardin. Quand je dis évité, ce n’est pas tout à fait vrai car le jeune guerrier Eran, qui était en retrait, a du affronter trois de ces bovins et de ce que j’ai appris, les minotaures l’ont laissé empalé sur les grilles dans le jardin. Le Destin a voulu que l’hirsute tieffelin arrive juste à temps pour sauver Eran qui avait passé du temps avec la capitaine des gardes à trouver l’origine d’un trafic de petits rubis.

Après avoir miraculeusement forcé une serrure magique qui bloquait l’accès depuis le toit, les aventuriers sont tombés sur un guerrier enragé maniant une grande hache antique et dont les traits déformés ne cachaient pas sa ressemblance à Giles Grey. Pourtant je ne lui connaissais plus aucune famille. Un bâtard inconnu ?

Le manoir était étrangement vide, enfin vide de serviteurs et d’habitants habituels. Ils ont visité des chambres d’amis équipés comme un lupanar luxueux. Cela expliquerait pourquoi certains notables désertaient les lieux de plaisirs habituels : le manoir de Giles a bien plus confortable. Mais visiblement cela n’a pas duré.

La visite de la chambre de Giles a été particulière à cause de l’absence de lit, de  la présence de marques magiques dangereuses et de deux affreux petits singes cracheurs de feu, des bethus.


Le groupe a délaissé l’entrée, la grande salle d’apparat, la salle à manger et la cuisine. Ils ont aussi visité une salle d’étude et récupérer des documents visiblement très intéressant 
Ils ont trouvé une trappe qui mène à une grande cave sous le manoir tout comme le fait un escalier. Là, ils durent faire face à de démoniaques grands singes, serviteurs de Magath ; le seigneur démon des singes et du cannibalisme. Ces créatures, des Apau Perape, sont même capables d’invoquer d’autre créatures, en l’occurrence, un grand singe blanc qui a été à deux doigts (griffes) de tuer l’hirsute archer.


Mes amis ont fui avec sagesse se demandant ce qu’ils allaient pouvoir ensuite faire après être rentré par effraction dans la demeure d’un très puissant aristocrate de la ville. 


INDICES ET HYPOTHESES

A l’heure où j’écris ces lignes, les événements s’inscrivent dans le passé. Néanmoins, si mes anciens collaborateurs étaient venus me voir, j’aurai pu les orienter vers les meilleurs choix et opportunités.

La première question à se poser, concerne les conséquences de leurs actes, que d’aucun pourrait qualifier d’inqualifiable (la redondance est voulue). Le Conseil d’Argent va très probablement détester que des individus, certes populaires, soient rentrés par effraction chez le neveu du seigneur Gustav Adwick. Giles Grey risque d’entamer une vendetta et il a les moyens de ses ambitions. D’un autre côté, Grey aura du mal à justifier la présence de singes démoniaques dans sa demeure vide de tout personnel. De plus qui est ce mystérieux individu qui ressemble à Giles Grey ? 

Certes, dans le monde, on sait que Giles est un original et ses soirées orgiaques organisées pour l’aristocratie étaient connues. Mais ces deniers temps, la plupart des convives avaient quitté le cercle de Giles Grey qui s’étaient resserré et ses  fameuses soirées avaient semble-t-il pris une autre tournure que je ne saurai décrire. 

En compulsant les documents pris dans le bureau de Grey, on trouve des mentions à de lointains voyages que Giles aurait effectué dans sa jeunesse. Les voyages forment la jeunesse mais peuvent aussi la déformer. Le journal personnel de Giles indique qu’il a acheté il y a de cela plusieurs semaines la maison du Boucher Dément ainsi que sa boucherie. Il a acquis aussi deux maisons autour. maisons et boutiques dans la quartier populaire. Sous un sac contenant quelques petits rubis taillés étrangement, il y avait une note où Giles se demandait qui en ville osait importer de tels joyaux qui venaient contrecarrer son propre commerce.

Ni Razmirr, ni moi n’avons trouvé d’informations plus précises sur ces curieux dream eaters, des fiélons vivant sur notre monde et en particulier dans des maisons de jeu ou de plaisirs. Il n’est pas impossible que lors de ses voyages, Giles Grey en ait rencontré et se soit liés à eux. Après tout lorsque l’on commerce avec des singes démoniaques, tout est envisageable. L’hypothèse que Giles Grey soit un dream eater est peu probable mais pas impossible. Seuls les Dieux savent ce que Giles Grey a trouvé d’autres lors de ces mystérieux voyages.

(…) En écrivant ces lignes, un point commun m’est apparu : la dévoration. Giles a racheté l’ancienne maison du Boucher Dément, une goule qui a dévoré les membres d’Erémond Dornell et il a rendu visite à Erémond qui a disparu. Et pour couronner le tout, des singes démoniaques serviteur du prince démon du cannibalisme se trouvent dans villa de Giles Grey. Une coïncidence ? je ne crois pas. 

TRÉSORS

GRANDE HACHE ANTIQUE
1d12 tranchant ; 3,5kg ; 130 po ; Lourde, allonge, à deux mains, mordante (vous renoncez à une attaque lors de votre tour de jeu pour faire 1d6 points de dégâts supplémentaires quand vous attaquez avec cette arme).

LIT MINUSCULE
Objet merveilleux, peu commun
Cette réplique réaliste et minuscule d'un lit à baldaquin est en réalité un vrai grand lit confortable sur lequel un sort de rétrécissement permanent a été lancé. En prononçant le mot de commande pour le ramener à la taille normale en cas de besoin.

[PASSAGE NIVEAU 8]

Session 12 du 8 décembre 2017

1 commentaire:

DevDigs a dit…

I love this setting, I really do.

dallas seo consultant